Votre article de blog en 7 étapes

article de blog

Pas facile de créer des articles lorsque l’on n’a pas de méthode – Photo by: Matthew Henry

Écrire un article de blog, c’est un sport. Et comme tous sports, il faut s’entraîner et pratiquer pour progresser.

Faire vivre votre blog demande de la rigueur. Il faut avoir des idées. Beaucoup d’idées. Et surtout de bonnes idées. Mais il faut surtout ajouter régulièrement du contenu. Et, lorsque l’on débute, c’est souvent la première difficulté. Le blogueur néophyte se retrouvera donc souvent confronté au syndrome de la page blanche, à la panne d’inspiration, mais également à la panne technique.

Car écrire des articles de qualité demande de maîtriser un certain nombre de vraies techniques. Ce n’est pas pour rien que le journalisme est un métier. Cela ne s’improvise pas. C’est pourquoi, si vous avez pour objectif de proposer sur votre blog professionnel du contenu professionnel, il est primordial de connaître ces techniques.

Dans cet article, je vais vous montrer, en 7 étapes, comment structurer vos articles de blog à la perfection de A à Z. Un article sous forme de fiche technique que vous pourrez relire autant de fois que vous le souhaiterez. Suivez le guide.

L’introduction : la genèse de l’article

Si vous avez un blog, de surcroît sur une thématique précise, c’est que vous avez envie d’informer ou de donner votre avis sur ce thème. Cela peut-être une passion, un talent, un voyage, un domaine d’information… Et pour que le contenu d’un blog soit lu, il faut qu’il touche un public cible. Ainsi, chaque fois que vous vous installerez devant votre ordinateur pour rédiger un article de blog, vous devrez vous poser cette questionmon sujet s’adresse-t-il à mon public ?

Cette question vous permettra d’orienter l’introduction de votre article. Dès les premières lignes, vous pourrez ainsi déterminer une stratégie pour capter l’attention de votre lecteur, lui donner envie d’en apprendre davantage, et faire le tri parmi les internautes qui ne se sentiront pas concernés.

Pour cela, plusieurs techniques vous permettent de capter l’attention de votre lecteur dès l’introduction. Cette partie porte également le nom d’attaque. Ainsi, il est courant d’attaquer un article par une brève anecdote, en partageant une expérience qui vous a marqué ou en évoquant une information qui vous interpelle, en jouant sur l’émotion, en posant une question… Ces techniques sont multiples à conditions qu’elles créent un lien entre vous et votre lecteur.

Cette introduction peut aussi faire office de chapeau (ou chapô). A vous de voir.

La rédaction : soignez le contenu

C’est l’étape pour laquelle il faut que vous laissiez s’exprimer votre style. Même s’il y a quelques règles à respecter, il est important de marquer votre blog de votre patte. Avoir son style, c’est se différencier des autres.

Si vous avez le temps, vous pouvez rédiger un plan au préalable. Indiquez-y vos intertitres, les trois grandes idées de chaque chapitre, votre attaque, votre conclusion. Vous pouvez également lister toutes vos idées en vrac puis les réorganiser avant d’écrire. Bref, soyez à l’aise avec votre méthode.

Sur le web, le lecteur ne se comporte pas de la même manière que lorsqu’il a un journal entre les mains. En effet, l’internaute a moins de temps à consacrer à un article qu’un lecteur de journal “papier”. Ainsi, privilégiez les articles faciles à lire. Par exemple :

  • les articles respectant le principe de pyramide inversée (de l’information d’un point de vue général vers l’information décortiquée),
  • les listes sans hiérarchie (ex : “5 astuces pour…” ; “9 choses à savoir avant de…”),
  • les fiches techniques (ex : “comment préparer un marathon” ; “créer une douche solaire avec presque rien”),
  • etc.

Dans l’optique d’un référencement de qualité, pensez également à placer votre mot clé dans votre texte plusieurs fois, et si possible dans votre premier paragraphe, et à rendre la lecture facile en limitant notamment les phrases trop longues ou trop compliquées (par exemple : préférer la forme active à la forme passive).

Passez ensuite à la conclusion de votre article. C’est ce qui donne de la crédibilité à tout ce que vous venez d’écrire.

Sachez tout d’abord que peu de monde ira jusqu’à la conclusion de votre article. Vous aurez certainement déjà répondu à la problématique du lecteur dans les paragraphes précédents. Donc autant vous dire que celui qui arrivera à la conclusion sera un “mort de faim” ! Il attendra beaucoup de votre conclusion.

A vous de ne pas faire un flop sur ces dernières lignes. Cette “chute” vous permettra de résumer en quelques mots le contenu de l’article en proposant des pistes nouvelles, des problématiques que vous pourriez aborder dans d’autres sujets. Vous pouvez également pousser votre lecteur à l’action en lui demandant de donner son avis en commentaire, cliquer sur un lien pour lire un article complémentaire, etc.

L’enrichissement de contenu : le petit bonus du web

L’autre avantage du web, c’est que vous pouvez très facilement enrichir votre contenu. Ainsi, n’hésitez pas à ajouter des liens qui permettront de compléter vos articles sans avoir à recopier toutes les données nécessaires à la compréhension de votre sujet. Vous pouvez y ajouter des vidéos, autant de photos que vous le souhaitez. Vous êtes également maître de la manière dont vous souhaitez présenter votre article de blog. Et enfin, vous pouvez rendre votre information plus lisible en ajoutant à votre article des intertitres (ou sous-titres), des encadrés, des légendes, des puces. Mettez également en forme votre texte avec du gras, de l’italique, etc.

Attention cependant à ne pas surcharger votre article avec trop d’effets. C’est tout l’art de mettre en forme un article, sans le déformer.

Le titre : votre principal argument

Une fois que vous avez terminé la rédaction et la mise en forme de votre article, c’est le moment, et seulement maintenant, de trouver votre titre. Pourquoi si tard ? Parce que vous avez désormais une vue d’ensemble sur le contenu de votre article de blog. En rédigeant votre titre avant le contenu, vous risquez de passer à côté d’une information primordiale. N’oubliez pas que c’est votre titre qui générera la très grande majorité de votre trafic. C’est lui, entre quelques autres, qui est à la base de votre référencement sur les moteurs de recherche. Donc, ne le négligez pas.

Pour résumer, un bon titre doit respecter 5 grandes règles :

  • faire apparaître le mot-clé
  • s’adresser au lecteur cible
  • proposer un bénéfice au lecteur
  • être court
  • jouer sur l’émotion

Des images, pour aérer votre article de blog

Un article avec des images sera toujours plus agréable à lire qu’un texte sans image. Les photos, illustrations, infographies, apportent de l’air à l’article et sont également une véritable valeur ajoutée dans le référencement de votre “papier” sur les moteurs de recherche. A vous, au préalable de bien choisir vos illustrations, de les renommer avec un mot clé, et y ajouter une description précise en rapport avec votre sujet d’écriture. Soyez précis lorsque vous réalisez ce travail.

Optimiser ses images, c’est contribuer à optimiser son trafic.

Optimisation : derniers réglages avant le grand saut

Votre article est presque prêt. Il ne vous reste plus que quelques réglages à réaliser pour optimiser le référencement de votre article sur les moteurs de recherche. Car on est bien d’accord que votre objectif est avant tout d’être lu, n’est-ce pas ?

Sur votre check-list de l’article parfait, pensez donc à ces deux points :

  • Trouvez la “balise title” parfaite : dans la très grande majorité des cas, elle sera identique à votre titre d’article. Mais, parfois, vous pouvez avoir envie de modifier votre balise title lorsque votre titre est trop long. C’est un critère primordial.
  • Peaufinez la meta description : il s’agit du résumé de votre article de blog. C’est lui qui s’affichera entre votre titre et le lien de votre article sur les pages des résultats du moteur de recherche. Elle est limitée à 140 caractères (espaces compris) et joue un rôle essentiel dans les classements. Personnalisez-la, et n’oubliez pas d’y inclure votre mot clé et d’inviter votre lecteur à l’action (ex : “cliquez ici”)

Relisez-vous !

On parie que vous trouverez une faute d’accord ou une erreur de grammaire qui sera passée entre les mailles de votre logiciel de correction orthographique ?

La relecture n’est pas une étape à prendre à la légère. Une faute d’orthographe dans un titre ou dans le premier chapitre peut faire fuir votre lecteur, et nous savons vous et moi que ce n’est pas votre objectif.

Mais relire permet également d’apprécier la cohérence de votre article, l’enchaînement des idées, la fluidité de la lecture.

Un dernier conseil…

Vous venez d’apprendre en 7 étapes comment créer et structurer un article. Bien entendu, il ne s’agit que de conseils.

Vous le savez déjà, nous sommes tous uniques et avons tous nos propres méthodes. Ne prenez pas la mienne comme acquise, vous avez le droit de suivre votre intuition lorsque cela vous semble nécessaire. Prenez le temps de développer votre propre méthode. N’ayez pas peur de faire des erreurs. L’important est que vous appreniez à progresser.

Ayez également en tête que cette méthode ne garantit pas de faire exploser le trafic sur votre blog. Il vous reste, après publication, tout ce qui concerne la promotion de votre article, l’administration, la modération, les mises à jour… Apprendre à structurer un article de blog est un outil de plus pour faire de votre blog un succès.

N’hésitez pas à partager vos petites astuces dans les commentaires.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 7
    Partages
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.