Pourquoi tout le monde peut écrire des articles parfaits

Ecrire des articles

Tout le monde peut écrire des articles

Vous l’avez sûrement compris – je le répète dans la plupart de mes articles, pour avoir des lecteurs, quel que soit votre support d’information (print ou web), il est impératif de proposer du contenu de qualité, des articles parfaits.

“Et le style ?” me demanderez-vous. Qu’importe le style tant que c’est le vôtre. Il n’y a qu’en étant authentique dans votre manière d’écrire que vous parviendrez à convaincre à travers vos textes.

Aujourd’hui, sur le web surtout, l’on trouve de tout, notamment en matière de qualité. Vous trouverez du très très bon, mais également du très très mauvais. A vous de savoir vers quelle extrémité de cette échelle vous souhaitez vous positionner. Et, je tiens à vous rassurer sur un point, il ne s’agit pas d’être bon en orthographe ou d’avoir un style de romancier. Il s’agit de savoir construire un article, connaître la logique d’une structure parfaite, et savoir la reproduire.

Que vous souhaitiez parler de votre passion, de vos expériences, de l’actualité, si vous ne maîtrisez pas quelques règles de base, vous ne parviendrez pas à donner à votre contenu la qualité qui permettra à vos articles d’être lus, appréciés et partagés.

Dans cet article, je vais vous expliquer comment atteindre le haut de l’échelle, comment organiser vos idées, comment hiérarchiser vos informations, comment créer l’émotion qui vous permettra de toucher vos lecteurs, et pourquoi, même sans jamais avoir été journaliste ou écrivain, vous pouvez parvenir à écrire des articles parfaits.

Mais comment écrire un article de blog sans être un bon rédacteur ? Comment parvenir à transmettre ses idées et ses émotions quand on n’a pas une plume exceptionnelle ? Voici quelques conseils qui vous aideront peut-être à marquer les esprits !

Faites-vous confiance

Il nous est tous arrivé d’apprécier un magazine ou un journal pour la qualité de ses articles. Nous avons tous déjà suivi un blog pour la qualité des textes.

L’erreur à ne surtout pas commettre est de se comparer à ces rédacteurs. En revanche, inspirez-vous de leur style. Etudiez la structures de ces articles. Imprégnez-vous de leurs techniques. Mais sachez qu’une fois que vous serez de votre écran d’ordinateur, face à votre page blanche au moment d’écrire votre article, vous serez seul.

C’est pourquoi il est primordial que vous vous fassiez confiance. Souvenez-vous que vous aurez choisi votre sujet. Vous êtes donc maître de la manière dont vous allez l’écrire. Pour cela, comme je l’ai précisé plus haut, soyez authentique. Partagez vos propres expériences, développez vos anecdotes. Tout ce que vous avez vécu, qui puisse faire office d’information susceptible d’enrichir votre contenu, est de la valeur ajoutée. Et cela, que vous soyez le dernier vainqueur du prix Albert Londres ou bien un simple rédacteurs du dimanche, c’est ce qui vous rend unique.

Déléguez les tâches liées à vos faiblesses

Combien de personnes n’ont jamais eu le courage d’écrire parce qu’elles sont “nulles en orthographe” ? Et oui, ces complexes sont tenaces et, bien souvent, sont issus de notre scolarité durant laquelle nos professeurs se donnaient un malin plaisir à mettre en évidence les lacunes en orthographe des uns et des autres avec des notes. Comment bloquer la progression d’un enfant ou d’un adolescent en stigmatisant son échec par une mauvaise note devant ses camarades de classe ? Il n’y a pas meilleure manière.

Sachez que votre faible niveau en grammaire ou en orthographe n’a rien à voir avec vos qualités en matière d’imagination et de créativité. Vos idées peuvent suffire pour créer vos articles parfaits. Il serait dommage de vous priver de cette possibilité. Cependant, disons-le clairement, un texte publié et truffé de fautes peut avoir pour effet de faire fuir vos lecteurs.

Pour cela, il existe une solution très simple : déléguez !

Si vous êtes conscients que vous risquez de faire des fautes d’orthographe en écrivant, il ne vous est pas interdit de faire relire vos papiers à une personne de confiance, considérée comme “excellente en orthographe”. Nous connaissons tous quelqu’un autour de nous qui ne fait jamais de faute. L’autre avantage de cette solution réside dans le fait que cette personne, en tant que premier lecteur de votre article, peut également vous donner son avis avant publication et ainsi vous aider à améliorer votre texte.

Une deuxième solution, efficace mais pas optimale, est d’utiliser des outils de correction. Le site Bon Patron, par exemple, est une excellente solution en ligne gratuite pour scanner votre texte et détecter les fautes d’orthographe et de grammaire.

Ne mentez pas, soyez honnête !

Les articles tels que “Comment devenir millionnaire en 3 heures”, “5 conseils pour perdre 20kgs en 2 jours”, “Les 7 secrets pour obtenir 5000 abonnés Instagram en 2 clics”, fleurissent sur le net. Ces méthodes de “vente” peuvent être tentantes, mais elles ne vous permettront pas de réussir sur le long terme.

La seule chose qui vous permet de fidéliser vos lecteurs au fil des mois et des années, c’est l’honnêteté et la vérité.

A moins que le mensonge ne fasse partie de votre personnalité, vous vous devez d’être honnête avec vos lecteurs. Avec le temps, vous comprendrez qu’en cherchant à vendre du rêve dans le seul but de rencontrer le succès, avec aucune promesse d’y parvenir, vous perdrez votre audience.

La seule manière de fidéliser votre lectorat est d’être vous-même. Si vous souhaitez leur parler de votre succès, présentez leur des faits. Mais surtout, ne mentez pas. Parlez vrai !

Oui, vous serez crédibles

Que vous soyez le meilleur rédacteur au monde ou non, vous tomberez toujours sur des détracteurs, des personnes qui n’apprécient pas votre style, qui n’ont pas compris votre idée ou votre manière de la développer. En effet, il existe autant de manière d’interpréter un article qu’il y a de lecteurs pour vos articles.

Il est donc très important de prendre du recul par rapport à ces retours. Ne vous formalisez pas ! Autant il est nécessaire et particulièrement recommandé d’accepter les compliments, autant il est important de ne pas prendre trop à coeur la critique. Vous devez percevoir la critique comme quelque chose de constructif. Elle est primordiale pour progresser.

Et gardez à l’esprit que plus vous écrirez, plus vos progresserez : vous écrirez plus vite, votre style s’affinera, vos sujets naîtront naturellement dans votre esprit, vos techniques deviendront des réflexes…

Souvenez-vous donc de ces conseils :

  • Soyez authentique,
  • Ne complexez pas,
  • Déléguez vos tâches difficiles,
  • Soyez honnête avec vos lecteurs,
  • Ayez confiance en vous.

Et vous, dites-moi dans les commentaires ce qui vous empêche aujourd’hui de franchir le pas, de rédiger vos articles.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 6
    Partages
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.