Les 5 grands principes d’un article parfait

article parfait

Photo by: Brodie Vissers Creative Commons

Si le titre de cet article peut sembler racoleur, l’objectif est, et doit, rester le même pour vous : vous rapprocher le plus possible de la perfection rédactionnelle. Pour rédiger un article parfait, il y a de forte chance que vous n’arriviez pas à tout mettre en application, mais l’idée est de vous rapprocher au maximum de ces cinq grands principes que je vais vous présenter.

Connaître sa cible

Votre cible, c’est votre lectorat. Ce public, vous l’aurez déterminé bien avant en choisissant la thématique et la ligne éditoriale de votre support d’information ou de communication. Mais à chaque fois que vous débuterez un nouvel article, posez-vous cette même question : parle-t-il à mes lecteurs ?

Ainsi, il est très important pour vous de bien connaître votre cible, et surtout ses attentes. Car, si vous pouvez vous permettre, de temps en temps mais cela doit rester rare, de surprendre votre lecteur par un changement de ton, ou carrément de thématique, vous ne pourrez pas vous permettre de le faire trop souvent au risque de perdre ce lecteur.

Un article parfait doit donc s’adresser à son lectorat, toucher sa cible en plein coeur, parler de ses centres d’intérêt, etc. Cela passe par le choix du type d’article, de l’angle choisi, du support… Car chacune de ces particularités entraînera autant de façons différentes de rédiger, d’exprimer l’idée maîtresse. Pensez également à connaître les lois de proximité et à les respecter si la situation le demande.

Transmettre un message clair

Souhaitez-vous relayer une information ? Communiquer ? Ces deux actions ne répondent pas au même processus, et n’ont pas le même but. A vous de savoir dès le départ ce que vous souhaitez.

Par définition, une information, en journalisme, désigne tout élément d’une histoire ayant été vérifié, validé, en opposition à une rumeur ou un bruit de couloir. En revanche, le mot communication, en journalisme comme en marketing ou en politique, désigne tout élément de discours ayant été produit à des fins précises : vendre un produit ou appuyer une thèse. Ne bernez donc pas votre lecteur, soyez clair sur ce point.

La clarté de votre message sera également mis en valeur par les différents niveaux de lecture que vous proposerez à votre lecteur. Les niveaux de lecture, ce sont les titres, chapeaux, intertitres, sous-titres… Ils peuvent vous servir à mieux répartir le message à transmettre à votre lecteur.

Aller à l’essentiel

Pour aller directement à l’essentiel, il est primordial de connaître et de maîtriser la règle des 5W (what, who, where, when, why : quoi, qui, où, quand, pourquoi), auxquels nous pouvons ajouter une sixième question : how ? (comment ?)

Ces questions permettent de faire un tour d’horizon factuel de l’évènement décrit. Elles permettent au rédacteur de gagner en précision et en concision.

Exercice : Dès que vous le pouvez, lorsque vous lisez un article, tentez d’identifier les réponses à ces 5W. Vous verrez que, quel que soit le support de publication, vous trouverez ces informations, et très souvent dès le début de l’article. Il s’agit d’un principe de base de l’écriture journalistique.

Trouver le bon angle

L’angle, au sens journalistique du terme, est la façon de traiter un sujet précis. Il déterminera ensuite le plan de votre article parfait. Il est possible de traiter un sujet de différents points de vue. Le choix du rédacteur, ou la ligne éditoriale du support de publication, permettra de définir ce choix.

Ne tombez donc pas dans le panneau : ne confondez pas le sujet et l’angle !

Exercice : lorsque vous lirez un article, écouterez une chronique radio ou verrez un reportage à la télévision, essayez d’imaginer un point de vue différent de traiter le sujet choisi par le journaliste.

Vous pouvez découvrir des techniques pour trouver de nouveaux angles sur un même sujet en lisant cet article : Créativité : 3 conseils pour trouver des sujets d’écriture

Adapter votre plan de rédaction

Sur l’information de fond, si vous rédigez un travail d’analyse, vous ne suivrez pas le même plan que si vous rédigez un éditorial.

Cependant, sur sa forme, le plan respectera dans 95% des cas le principe de pyramide inversée : l’information la plus importante arrive dès la première phrase en partant du général vers le particulier.

Selon les formes d’articles que vous choisirez par la suite, vous pourrez vous exercer à mettre en place d’autres plans. Vous découvrirez qu’ils ont leurs avantages, mais également leurs inconvénients. Nous y reviendrons dans un prochain article.

N’hésitez pas à me dire dans les commentaires quels sont les principes que vous vous appliquez à vous-mêmes lorsque vous rédigez vos articles.

Et si vous mettez en application mes 5 grands principes pour votre article parfait, dites-moi dans les commentaires s’ils vous ont été utiles.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 16
    Partages
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.