De l’importance du chapeau… (ou chapô)

“Qui ici peut me dire ce qu’est un chapeau ?”

Un doigt se lève au troisième rang.

“Oui, Bastien ?
– C’est quelque chose qu’on met pour se couvrir la tête !”

chapeau

Le chapeau, l’élément essentiel de votre article – Photo by: Alexandra Lee

Si cette mini-discussion, tout-à-fait anecdotique, peut prêter à sourire, elle n’est pas anodine puisque la majorité des collégiens à qui j’ai pu poser la question, chaque année à l’occasion de la journée des métiers durant laquelle je venais présenter mon activité de journaliste, tous ont répondu cela. Ou à peu près cela.

Mais en langage de journaliste, le “chapeau” – ou “chapô” – est certainement l’une des parties les plus importantes d’un article.

Si le titre est l’appât, le chapeau est le fil de pêche. Un chapeau solide, bien rédigé, permettra de garder l’attention de vos lecteurs. A contrario, un chapeau qui ne respecte pas certaines règles (que nous allons voir ci-dessous) laissera s’échapper de nombreux lecteurs.

Imaginez que vous n’avez que 6 secondes pour convaincre un lecteur de lire votre article. Votre chapeau serait alors votre argumentaire le plus précieux et le plus précis.

En journalisme, un chapeau attractif est donc essentiel. Et sur un support web, c’est même obligatoire ! En effet, sur le web, le chapeau correspondra à la balise méta-description en html (nous reviendrons dessus dans un prochain article). Car un lecteur qui surfe sur internet n’a pas le temps de lire tous les articles que son moteur de recherche lui propose sur un sujet précis. Des études montrent qu’un internaute consacre en moyenne 6 secondes à un article web pour déterminer s’il est intéressant à lire ou non.

Voici quelques règles qui vous permettront d’optimiser la qualité de votre chapeau.

Le chapeau (ou chapô), qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit tout simplement du premier paragraphe de votre article, l’entrée en matière, la mise en bouche, la vitrine de la boutique, la bande-annonce du film… qui vendra ou non votre article. Il doit donner envie à votre lecteur de lire votre contenu. C’est pourquoi il ne faut pas se louper sur sa rédaction.

Comme pour le titre parfait, votre texte doit contenir les mots-clés de votre sujet, interpeler le lecteur et créer avec lui l’interaction qui permettra d’accrocher son attention. Une question placée stratégiquement peut tout à fait fonctionner.

Exemple : Depuis le 25 janvier, vous êtes plus de 1 500 à avoir choisi de suivre la formation “écrire des articles parfaits” disponible sur ce blog. Un chiffre impressionnant justifié par une qualité d’enseignement qui n’est plus à démontrer. Mais qui sont ces “journalistes en herbe” qui se sont lancés dans l’aventure ? Je suis allé à la rencontre de certains d’entre eux.

La technique des 5W

Idéalement, un chapeau doit répondre aux 5W (who, what, when, where, why). En français, il s’agit de qui, quoi, quand, où, pourquoi. Ces 5 questions sont essentielles pour permettre de contextualiser une information. Pour reprendre l’exemple ci-dessus :

  • Qui ?Vous êtes plus de 1 500
  • Quoi ?à avoir choisi de suivre la formation
  • Quand ?Depuis le 25 janvier
  • Où ?sur ce blog
  • Pourquoi ? Parce qu’elle propose “une qualité d’enseignement qui n’est plus à démontrer

A ces 5 questions essentielles, il est possible d’ajouter deux autres questions : comment et combien.

Sans ces données, il y a de fortes chances pour que votre lecteur passe son chemin, par manque d’informations. En revanche, si vous donnez trop d’informations, il passera également son chemin car vous lui aurez tout expliqué dans ces quelques lignes. A vous de trouver le juste milieu.

C’est donc un véritable travail de précision, et c’est ce qui rend le chapeau si important pour l’article. Par ailleurs, si votre sujet ne vous permet pas de répondre à toutes ces questions, pas de panique. Faites avec les informations que vous avez, en essayant tout de même autant que possible de répondre au 5W.

La pyramide inversée

Lorsqu’il s’agit d’un film ou d’une série TV, il est de coutume de ne pas spoiler. Cela enlèverait tout l’intérêt au visionnage. Mais pour la rédaction d’un article, il est vivement recommandé de spoiler !

Dans votre chapeau, vous devez dévoiler quelques éléments essentiels de l’information que vous développerez dans votre article. Ce dernier permettra ensuite de compléter les informations brutes du chapeau, en y ajoutant progressivement des détails. Il s’agira donc de suivre le sens de lecture suivant : l’information d’un point de vue général (le chapeau) vers l’information décortiquée (l’article). C’est tout le principe de la pyramide inversée.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 15
    Partages
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.